Êtes-vous le père?

Un test de paternité permet d’établir si l’adulte testé est le père biologique du ou des enfants concernés.

On utilise également un échantillon d’ADN de la mère, si possible, pour réaliser un test de paternité classique; il s’agit du cas idéal, car cela permet d’obtenir une probabilité de paternité supérieure (≥ 99,95 %). La participation de la mère est encouragée, mais un test de paternité peut tout à fait être concluant sans ce type d’échantillon.

Le prélèvement des échantillons ordinaires d’ADN s’effectue en frottant délicatement un coton-tige contre la paroi de la joue. Cette technique non invasive, rapide et sans douleur peut même être utilisée chez les nouveau-nés.

Dans le cas d’un test de paternité classique, on compare les échantillons de chaque enfant à ceux du ou des pères supposés.

Veuillez cliquer ici pour consulter les réponses à une sélection de questions fréquemment posées sur les tests de paternité.

Notre démarche scientifique :

Un test de paternité consiste à comparer l’ADN du père supposé à celui de l’enfant ou des enfants concernés afin d’établir s’il y a correspondance à 50 % (les enfants héritent de la moitié de leur ADN de chacun de leurs parents).

Si l’ADN du père supposé ne correspond pas à celui de l’enfant, on en déduit qu’il ne peut être le père biologique : on parle alors d’une probabilité de paternité égale à 0 %.

Si l’ADN correspond, on en déduit que le père supposé est le père biologique de l’enfant avec une probabilité de paternité minimum de 99,95 % ou plus.